Press "Enter" to skip to content

Mener une existence créative

Le fil conducteur de ce blog est la créativité. Je tente d’y livrer quelques pistes pour être plus créatif au quotidien. Mais qu’est-ce qu’être plus créatif et quel est l’intérêt de mener une existence créative ? Voilà les questions que j’aimerais aborder dans cet article.

1. Qu’est-ce qu’une existence créative ?

Il existe des métiers que l’on qualifie de créatifs. Écrivains, journalistes, graphistes, artistes, tous sont des créatifs. Mais je pense que même sans appartenir à cette catégorie professionnelle, nous sommes tous capables de faire preuve de créativité. Et comme Elizabeth Gilbert, je crois même que sans créativité, la vie ne vaut pas la peine d’être vécue :

Quand je parle ici d’ »existence créative », comprenez bien que je ne veux pas nécessairement dire qu’il faut mener une vie professionnellement ou exclusivement consacrée à l’art. […] Non, je parle là d’une manière plus générale. Je parle de mener une vie gouvernée plus par la curiosité que par la peur.

Elizabeth Gilbert, Comme par magie, p. 18-19

Une existence créative est une vie qui laisse de la place à la créativité, à l’imagination, à l’inventivité, au tâtonnement, à la recherche de solutions originales.

Et même si l’itinéraire et l’aboutissement d’une vie créative varient considérablement selon les individus, je peux vous garantir une chose : une existence créative est une existence magnifiée. Plus heureuse, plus vaste et sacrément plus intéressante.

Elizabeth Gilbert, Comme par magie, p. 21

Et à la fin de vos jours, vous pouvez remercier la créativité de vous avoir accordé une existence enchantée, intéressante et passionnée.

Elizabeth Gilbert, Comme par magie, p. 49

2.  Pourquoi mener une existence créative ? Pourquoi créer ?

Pour ne pas être qu’un consommateur

Ma réponse à cette question est la suivante : créer donne un sens à ma vie. Créer me donne envie de me lever le matin. Inventer des choses, bricoler, dessiner, peindre, écrire me permettent de rompre la monotonie, de couper avec la routine quotidienne et d’utiliser des capacités qui ne sont pas mises en valeur dans mon métier ou qui ne sont pas requises dans ma vie quotidienne.

Elizabeth Gilbert décrit ainsi une amie à elle qui décide de faire entrer la créativité dans sa vie :

Elle cessa d’avoir l’impression de n’être rien de plus qu’une consommatrice, rien de plus que la somme de ses obligations et devoirs quotidiens.

Elizabeth Gilbert, Comme par magie

Les minimalistes Joshua Millburn et Ryan Nicodemus pensent, eux aussi, qu’il est bon de se détourner de la consommation pour se recentrer. Ils ont ainsi retrouvé du temps et de l’énergie pour se consacrer désormais aux cinq piliers d’une vie pleine de sens qui sont, selon eux, la santé, les relations humaines, les passions, l’évolution/le développement personnel, l’engagement social.

Cette notion de passions est à comprendre ici comme activité créative. Devenu minimaliste, Joshua Millburn a eu tout le loisir de s’adonner à sa passion, l’écriture qu’il nous fait partager dans les articles du blog theminimalists.com.

We enter this world as creators, curious to discover ways to express ourselves visually, auditorily, kinesthetically.

The minimalists, Unteachers

Hence, we are all creators of some sort : Some of us are writers, painters, musicians. Some people scrapbook, take photos, make cool thinks with their hands. […] The void most of us feel is a creative void – we’re so caught up in an consumeristic mindset we forget our inherent need to create.

The minimalists, Create More, Consume Less

Une vie épanouie

Suivre ses passions et être créatif apparaissent donc comme une des clés pour mener une vie épanouie. Cette idée revient aussi dans la théorie défendue par Robert Wringham dans son livre Escape Everything.

Voici, selon lui, les éléments essentiels pour bien vivre :

  • parfaite santé
  • maximum de temps libre
  • quelques amis fidèles
  • apprécier son environnement
  • plaisir des sens (vision épicurienne)
  • stimulation intellectuelle
  • créativité : activités créatives qui ont une signification pour nous
  • logement propre et digne
  • habitudes positives (dont on est fier) : cette idée est également développée dans le blog zenhabits de Leo Babauta

Une fois qu’on adhère à cette philosophie se profile alors une autre question : comment mener une existence créative ? J’essaierai d’y répondre dans mon prochain article.

2 Comments

  1. Y-Lan
    Y-Lan 19 août 2019

    Très bel article, c’est une question que je me repose souvent car pour moi (et d’autres personnes dans mon cas avec qui je bavarde), la créativité a toujours fait partie de ma vie et j’ai du mal à savoir pourquoi cela semble si vital pour certains et pas pour d’autres (à part les critères d’imitation, d’environnement culturel, etc). J’ai beaucoup aimé le livre d’Elizabeth Gilbert.

    • Inventive
      Inventive 20 août 2019

      Merci Y-Lan ! Je suis contente que cet article t’ait plu. Je pense que notre société et notre mode de vie n’encouragent pas les individus à être créatifs. Certains dénoncent aussi le système scolaire. J’avais lu une étude là-dessus. Quant à savoir pourquoi certains résistent au système et s’entêtent malgré tout à créer, c’est une bonne question…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.